Foot 31 - Le football amateur en Haute-Garonne et ses alentours
Bandeau resultats

Hommage - Johan CRUYFF est mort !

Il symbolisait le football total de l'Ajax et de la grande Hollande. Johan Cruyff s'est éteint aujourd'hui à l'âge de 68 ans des suites d'un cancer. Sa trace est éternelle.


Le légendaire numéro 14...
Le légendaire numéro 14...
De quoi pouvait-on rêver de mieux, dans les années 70, que de voir éclore le football total des Hollandais volants, au nez et à la barbe du Catenaccio imbuvable de l'Inter Milan d'Helenio Herrera, pour prendre le relais d'un Brésil vieillissant ? Né sur les cendres encore chaudes des événements de mai 1968, ce football là a enthousiasmé les adolescents, les enfants, que nous étions. Il nous a donné envie de jouer. De l'imiter.
A la tête de cette armée Orange qui ne cessait jamais de vouloir attaquer, Johan Cruyff aura été un des derniers à inventer quelque chose, à perpétuer ensuite ses rêves de joueur en tant qu'entraîneur. A l'Ajax, à Barcelone ensuite, il aura incarné une certaine forme de liberté d'expression footballistique. Au delà du génie qui jaillissait de ses crampons, des éclairs qui accompagnaient ses accélérations, Cruyff aura magnifié pendant toute sa carrière l'intelligence, la créativité, le collectif. Sans lui, le Barça d'aujourd'hui ne serait pas le même. Parce qu'avant lui, il n'existait qu'à travers son identité catalane.

Avec lui, c'est toute une époque qui s'en va. Notre enfance.

En lui offrant plus qu'une vraie identité de jeu, une philosophie de vie, Johan Cruyff a fait au football un cadeau inestimable; croire que c'est en cherchant à marquer plus de buts que son adversaire qu'on a le plus de chance de gagner.
Avec lui, c'est toute une époque qui s'en va, celle des années 70, des cheveux longs, des concerts de rock et des premiers matchs télévisés... en couleur, des buts venus d'ailleurs le dimanche soir sur Stade 2, des vignettes Panini et du mensuel Onze.
Un temps dont on regrette que les moins de vingt ans, nos enfants, n'aient pas pu connaitre.
A vous arracher des larmes.

F.D.

Des buts...


Des matchs...


Jeudi 24 Mars 2016